Site Du Chateau Haut Canteloup
 
le château haut canteloup les vins de bordeaux la presse commercialisation
 
 
Château Haut Canteloup «Collection» 1994
2 étoiles Au guide Hachette 1998.

Château Haut Canteloup «Collection» 1995
1 étoile Au guide Hachette 1999

Château Haut Canteloup «Collection» 1996
1 étoile Au guide Hachette 2000

Château Haut Canteloup «Collection» 1997
1 étoile Au guide Hachette 2001

Château Haut Canteloup «Collection» 1998
2 étoiles «Coup de Coeur» Au guide Hachette 2002.

Château Haut Canteloup «Collection» 1999
2 étoiles Au guide Hachette 2003
 
 
   les vins de bordeaux
   le medoc
   les vins rouges
   Les crus bourgeois du medoc
 
DOMINIQUE DUTREIX, Château Haut Canteloup, Collection 2000
DOMINIQUE DUTREIX, Château Haut Canteloup, Collection 1999
SAINT CHRISLOLY et COUQUEQUES
Chateau Haut Canteloup, Millesime Dominique Dutreix
Chateau Haut Canteloup Récompenses
Dominique Dutreix 2 étoiles «Coup de Coeur» Au guide Hachette 2002
 

LE MEDOC


Géographiquement, le Médoc est cette vaste presqu'île triangulaire qui s'étend au nord-ouest de Bordeaux» de la Jalle (ruisseau) de Blanquefort jusqu'à la pointe de Grave, entre l'océan Atlantique à l'ouest et l’ estuaire de la Gironde à l'est. Le vignoble proprement dit occupe une zone beaucoup plus restreinte, située en presque totalité en bordure du fleuve - la "rivière" comme il est dit dans le pays - sur une largeur de 2 à 5 km en moyenne et sur une longueur de 75 à 80 km entre Blanquefort au sud et Valeyrac au nord.




A l'ouest, la zone vinicolc est limitée pratiquement au niveau de la ligne de séparation des eaux, par la forêt de pins qui constitue, face à l'océan, un écran naturel protégeant le vignoble des vents du large. Forêt qui par ailleurs, à certaines époques, a eu tendance à faire reculer le vignoble en raison des risques de gelées qu'elle provoquait et l'absence de culture qui en résultait. Cette partie ouest se termine en bordure de l'océan, par une longue plage de sable fin avec de nombreuses stations balnéaires, de Soulac à Lacanau-océan. A l’est de celle-ci, les dunes constituées par des apports éoliens du même sable, sont couvertes par une forêt de pins maritimes, dont la quasi totalité appartient à l'Etat Derrière les dunes, qui retiennent les eaux, se sont créées des régions marécageuses et de petits étangs ou de grands lacs, tels que celui de Lacanau ou celui de Carcan-Hourtin, la plus grand de France avec ses 5.600 hectares : ils sont reliés entre eux par des canaux qui conduisent les eaux excédentaires vers le Bassin d'Arcachon. Partout où que l'on aille dans cette région, c'est un paysage calme, doux, reposant qui s'offre à la vue du promeneur. Ici ce sont de vastes étendues, mollement avallonnées, couvertes de pins maritimes ; là des croupes aux pentes douces qui portent des vignes en général taillées assez bas et dont souvent un rosier ponctue le bout de chaque "rège". Ailleurs, en bord de mer, ce sont de nombreux plans d'eau et de sable fin et doré des plages qui font la joie des estivants ou des amateurs de voile et de sports nautiques. Les uns et les autres au hasard de leurs promenades ont la possibilité de faire connaissance avec les prestigieux vins du Médoc en visitant les "châteaux** petits et grands qui s'égrènent tout au long de la ROUTE DU VIN. Implanté en bordure de l'estuaire de la Gironde, le vignoble médocain bénéficie d'une situation privilégiée, unique pourrait-on dire, et cela pour différentes raisons :

le CLIMAT d'abord

Situé de part et d'autre du 45ème parallèle» comme l'ensemble du vignoble girondin, le vignoble médocain jouit de ce fait d'un climat relativement chaud et humide, bien ensoleillé. Mais surtout, il est "coincée" entre deux masses d'eau très importantes formées par l'océan et l'estuaire qui créent un microclimat des plus favorables : de faibles écarts de température et une certaine humidité atmosphérique qui jointe à la chaleur et à l'ensoleillement sont particulièrement bénéfiques pour les raisins, principalement au cours de la période de maturation.

le SOL ensuite

Les vignes sont implantées sur une succession de croupes graveleuses» restes de terrasses d'alluvions anciennes déposées par les glaces descendues des Pyrénées et du Massif-Central et fragmentées par l'érosion fluviale. Echelonnées en couche de gravier plus ou moins grossier dont l'épaisseur peut atteindre plusieurs mètres, parfois sur un soubassement calcaire (calcaire à astéries), plus rarement sur une nappe d'argile.

L'ALTITUDE enfin

Ces croupes reste très faible, de 10 à 25 mètres en moyenne. Plus basses en bordure immédiate du fleuve, elles s'élèvent vers l'ouest jusqu'à la ligne de partage des eaux pour diminuer ensuite doucement jusqu'à la mer ; dans le même temps,leur altitude augmente en général en allant vers l'aval jusqu'à Saint-Estèphe et Saint-Seurin de Cadoune, Du fait même de la faiblesse de l'altitude, on assiste à des changements brusques dans la nature même du terrain et en quelques mètres à peine, on passe sans aucune transition des marais aux terres de graves essentiellement viticoles. Ces marais fractionnent la zone du vignoble en une succession de terrasses plus ou moins ondulées et ayant chacune un terroir particulier, ce qui a permis de différencier au sein de cet important vignoble, en apparence homogène, plusieurs appellations distinctes, chacune ayant son caractère propre
 
 
 
Concept : Easydoc - Plan du site - Blog de Dominique Dutreix
Actualité du loft de Sévigné - Le site de Coffim